INSECTERRA: Forum Insectes & Entomologie - La terre des insectes

L'un des plus grands forums francophones sur les insectes et l'entomologie !
 
AccueilInsecterraTop 100 InsectesLivres entomologiquesDébuter la collection entomologique les grandes lignes. BoutiqueRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -44%
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
Voir le deal
139.99 €

Partagez
 

 Débuter la collection entomologique les grandes lignes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Limenitis78
Pshychopapatte Bavard ! (tant mieux :D)
Limenitis78

Localisation : Versailles
Date d'inscription : 08/10/2012

Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. EmptyMar 3 Avr 2018 - 22:41

Salutations:

En cherchant ici et la sur le forum je me suis rendu compte qu'il était plutôt compliqué pour le débutant de trouver toutes les informations nécessaires pour démarrer sa collection.

Je précise avant tout que je ne suis pas du tout un "dieu" de l'entomologie comparé à certains qui ont 40 ans d'expérience si ce n'est plus ce topic à surtout pour but de poser les bases au débutant et répondre aux premières questions que je me suis moi-même posé à mes débuts pour ce qui est plus poussé il vaut mieux se renseigner directement sur le forum.

Voici les différents sujets qui seront traités.

-L'entomologie. Légalité, généralités.
-Le matériel de chasse, de préparation, d'identification et de collection.
-Se lancer dans la collection, la chasse de ses premiers insectes.
-Protéger sa collection d'insectes.

L'entomologie. Légalité, généralités.
L'entomologie est actuellement une pratique en déclin héritée des premiers naturalistes tels Darwin. En France la pratique de l'entomologie reste peu contraignante si ce n'est qu'il existe une liste d'espèce protégées à respecter et qu'il y a des lieu ou sortir un piochon ou un filet ne se fais pas. Je met un certain accent dessus. Le forum à une éthique nous ne cautionnons en aucun cas les violations de propriétés, le non respect de la législation en vigueur malgré notre aversion certaine. Si vous voulez fanfaronner avec des rosalias alpina dans vos boîtes vous le pouvez mais cela dois rester entre vos murs et non étalé sur le forum. Pour rappel la violation de propriété privée, la capture d'insectes protégés et le non respect des aires protégées est passible d'une forte amende, une confiscation de votre matériel ainsi que de la prison ferme sans compter une altercation potentiellement violente avec le propriétaire des lieux. Vous participez également à la mauvaise image de l'entomologie qui de jour en jour font les frais de la nouvelle mode écolo.
Nous allons d'ailleurs tuer un préjugé dans l’œuf. Non les captures d'insectes raisonnées ne sont en aucun cas la cause du déclin des insectes. Remercions la disparition  des anciennes pratiques agricoles et l'abandon de nombreuses gestions.
Si dans l'ancien temps l'entomologie était une pratique fort courue chez les nobles elle s'adresse aujourd'hui à n'importe quel particulier lambda mais comme tout hobby c'est un hobby qui coûte très cher en particulier au départ ou l'achat du matériel de base est une grosse facture suivant les ordres visés. De même se lancer dans la collection d'insectes en étant mineur peux être arrêté par les parents non désireux de voir des boîtes d'insectes s'empiler dans la maison (comme ma mère  Mr. Green )
La pratique de l'entomologie ne nécessite aucun permis de chasse comme pour le gibier. En revanche il est conseillé de se renseigner le plus tôt possible pour un voyage à l'étranger.
Faire de l'entomologie c'est aussi ça.

-Accepter de parfois traîner dans la gadoue et sortir en tout temps à la recherche de ses bêtes. Si vous êtes plutôt un champion du canapé vous allez apprendre que mère nature n'offre pas ses cadeaux si facilement. Non vous allez devoir affronter bien d'horribles bêtes suceuses de sang ou de sueur, de plantes toutes plus piquantes et urticantes les une que les autres, les terribles animaux sauvages et bien entendu les justiciers qui ont fort bien blacklisté notre passion.
-L'entomologie c'est du sport. Vous prenez la chasse aux papillons pour un sport de filettes? Nous en reparlerons après avoir marcher/couru une journée entière avec le sac de bricoles sur le dos. Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Wink
-Un insecte ça n'apparaît pas sur commande. Il se cherche, il se débusque parfois il sera la d'autres fois non. C'est ce qui fait la joie (ou le désespoir Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Jarcry) de l'entomologie. Sinon si tu as de l'argent à dépenser il y a ebay qui sera à même de te fournir mais cela tue le plaisir de rechercher par toi-même quand tu en as la possibilité.
-L'entomologie tel que nous la pratiquons n'est pas une chasse aux trophées uniquement. Vous voulez fixer vos insectes à des murs? Allez-y et le soleil s'en occupera. Nous pratiquons l'entomologie dite scientifique pas l'exposition de trophées et de massacres il y a facebook pour ce genre de chose.
-Comme toute passion patience est mère de sûreté. Tu envie la collection de ton collègue? Tu aimerais bien ce gynandromorphe biparti dans ta boîte? Ou ce papillon débusqué dans la plus haute montagne des alpes? Ou encore ce gros L cervus taille record? La encore si tu n'as pas la patience il y a encore Ebay qui peux t'aider. Tu devras apprendre à garder la tête froide. Tout les entomologistes sont passés par la base de chez base avant de tenter la traque d'insectes plus rares. Cela peux venir vite en fonction du temps que tu auras à allouer à ta passion et de la chance que tu auras ou moins vite. Une belle collection commence sérieusement à s'étoffer en 2 à 4 ans environ pour peu que tu fouille tout autour de ta planque et que tu profite des journées de plage pour aller dans les dunes au lieu de la mer. Tu ne réuniras jamais tout les insectes que tu veux en quelques mois.
-De même si un filet de 300cm vous fait envie sachez faire preuve de modération on ne passe pas son permis sur une Ferrari la c'est pareil un petit filet pour commencer est plus que conseillé pour apprendre la encore vous pourrez monter tranquillement du filet de débutant de 1m au filet de grand pro de 30m.
-L'entomologiste est aussi une sorte de fossile vivant d'une pratique en déclin ainsi il ne faut pas avoir peur de subir certaines mesquineries ou dégoûts. Le mieu encore étant de camoufler au début sa passion vis à vis des amis qui trouvent bien souvent cela "étrange" chez un jeune.

Je ne vous ai pas dégoûté dans ces paroles? Alors très bien c'est que tu as déjà une âme d'entomologiste.

Le matériel de chasse, de préparation, d'identification et de collection.
Quand on débute l'entomologie, il est bien souvent obligatoire d'avoir une bonne base financière pour démarrer. Entre l'achat du filet, les étaloirs, les premières boîtes, les épingles, le sac, les affaires de randonnée, les outils. Une base de 300 à 500€ est à prévoir environ pour le départ ce qui est tout de même le prix d'achat d'un animal à la SPA si on compte tout ce qu'il va falloir lui acheter en nourriture/jouets/paniers/cages/gamelles. Bien entendu ce montant reste dans la moyenne. Il est tout à fait possible de baisser cette facture suivant si vous êtes radins, bricoleurs ou simplement en fonction des ordres d'insectes que vous visez. La loupe dite binoculaire est souvent le plus gros achat de tous car elle peux coûter jusqu'à 2500€ pour des modèles très sophistiqués.

Pour la chasse.
-Des piluliers, papillotes en papier cristal (vous pouvez utiliser des pochettes cristal pour timbres ou les faire vous-mêmes avec le papier adéquat), boîtes, bocal à tuer cela dépend de l'ordre que vous visez. Les papillotes sont réservées aux papillons les piluliers à des coléoptères.
-Un filet à papillon il peux tout aussi bien servir pour d'autres ordres même pour des coléoptères capables de voler (et ils sont nombreux).
-Votre vue. C'est la plus importante  Mr. Green
-Un appareil photo. La encore inutile de commencer avec le dernier cri de chez Nikkon par exemple un boitier avec un objectif 55-250mm ça peux se trouver à partir de 500€ d'occasion ou un simple compact pour débuter. Plus que les insectes les photographies de biotope permettent de conserver des traces visuelles des endroits visité et de vérifier qu'ils ne se dégradent pas. Pourquoi ne pas privilégier un grand-angle alors? Parce qu'il coûte plus cher et ce type d'objectif possède la meilleure polyvalence et permet de prendre presque tout en photo à distance acceptable. Évitez les portables c'est pas pratique et vider la batterie peux vous coûter la vie.
-Un téléphone portable chargé! La nature reste un terrain que l'homme ne peux pas maîtriser et n'a jamais pu maîtriser. Une pierre qu'on ne vois pas? Une plaque de gadoue? Une chute ou un gadin à tôt fait d'arriver idéalement sans se faire mal je vous l'espère mais si tout déplacement n'est plus possible votre téléphone est souvent très salvateur. On évite donc de jouer avec en pleine chasse ou on prend soin de s'équiper d'une batterie externe de secours. De même, on prévient ses proches ou l'on va au cas ou si l'on est seul! Aujourd'hui encore bien des personnes décèdent en montagne ou en plaine du fait d'un manquement grave au minimum de sécurité car le téléphone est tombé en panne à cause de selfies et que personne ne passe dans le coin.
-Un sifflet de détresse ou une fusée. C'est toujours pratique pour que les secours vous localisent.
-Un spray au poivre. Malgré que son port est fortement déconseillé voir interdit dans certains lieux cela peux être pratique pour faire fuir un animal sans le blesser ou un inconnu voulant en venir aux mains. Très important en montagne pour se défendre contre les attaques de chiens type patous il vaut mieux une explication avec la maréchaussée que de finir les jambes sanguinolentes surtout que cela reste plutôt "toléré" à condition de ne pas faire n'importe-quoi avec.


Pour la préparation.
-Etaloirs à papillons bricolés ou achetés, des plaques de mousses émalène ou du polystyrène extrudé si vous supporter ses doux hurlements pour d'autres insectes.
-Des épingles entomologiques (pour commencer les tailles 1 à 3 sont parfaites et conviennent a presque tout les insectes Français.) on évite les clous de quincaillerie merci.
-Du papier cristal en rouleau (permet de déployer les ailes de papillon sans les abîmer ou d'autres insectes volants ce qui concerne en fait presque... tout les insectes  Laughing ).
-Des paillettes pour les insectes trop petits (et non pas les paillettes fairytopia de votre petite sœur Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Everfrost) une paillette entomologique est un morceau de papier cartonné sur lequel on colle un insecte trop petit pour être empalé par une épingle.
-Un bloc à piquer pour fixer votre étiquette.
-Un stylo à encre de chine. La dessus on cherche la qualité et surtout la bonne tenue de l'encre. Si vous ne savez pas écrire proprement et ainsi éviter de vous arracher les cheveux à votre relecture (ou à celui qui visionnera votre collection) il n'y a pas de honte à fabriquer ses étiquettes sur ordinateur sous conditions d'utiliser une imprimante à jet laser ce qui est un achat onéreux. Le jet d'encre n'a pas une tenue longue et les produits peuvent parfois effacer purement une impression à jet d'encre.

Pour le stockage.
-Des boîtes entomologiques. La dessus il n'y a pas de règle spéciale. Vous pouvez tout acheter en muséum ou alors les bricoler vous-mêmes. La taille "normale" est la boite 39x26cm et de 5.5cm de haut a vous de faire en fonction de vos envies. Les grands cadres sont à déconseiller car en cas d'attaque de nuisibles il peux être impossible de le passer au congélateur. On s'assure aussi que la boîte est parfaitement étanche! Une boîte non étanche c'est un festin pour psoques, anthrènes et desmestres.
-Un meuble entomologique ou du moins un meuble ou vous pourrez ranger vos boîtes à l'abris de la lumière et de l'humidité. Notez toujours que moins les insectes sont soumis à la lumière moins ils ont de risque d'accuser des déperditions de couleurs dans le temps. C'est un fléau qui touche en particulier bon nombre de papillons de nuits qui en quelques années peuvent virer au blanc neige!
-Des répulsifs pour les nuisibles. Cela peux être de simples papiers anti-mites découpés et disposé dans le coin de la boîte et des tiroirs ainsi qu'un déshumidificateur ou un produit plus "puissant" mais potentiellement nocif.



_________________
La nature doit être protégée, encadrée et contrôlée. Mais elle doit aussi être utilisée et appréciée, et non mise sous cloche. Tel est le paradoxe que vous devez assimiler.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Limenitis78
Pshychopapatte Bavard ! (tant mieux :D)
Limenitis78

Localisation : Versailles
Date d'inscription : 08/10/2012

Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Re: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. EmptyMar 3 Avr 2018 - 22:42

Se lancer dans la collection, la chasse de ses premiers insectes.
Vous en avez rêvé? Le facteur est enfin passé ce matin déposer le colis salvateur? Vous allez enfin pouvoir aller chasser!!! Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Wark0.

Les débuts sont difficiles. Les premières chasses sont souvent celles ou l'on collecte tout et parfois n'importe-quoi. Il n'est pas nécessaire de se spécialiser dans tel ou tel ordre dès le départ. Vous aurez le temps de décider et cette décision dois vous appartenir et ne pas venir d'un tiers. C'est une étape quasi obligatoire notamment pour le début ou il faut faire des concessions financières et ne pas enchaîner boîte sur boîte.
Voici un petit panel des erreurs à ne surtout pas faire.
-Utiliser un filet à poissons sur les papillons.
-Mettre plusieurs longicornes dans une même boîte.
-Utiliser du papier calque.
Dans ces trois situations vous êtes assurés que les insectes vont finir en charpie. Un calque détruit et lacère les ailes des papillons, un filet pas adapté le transforme en hâchis et deux longicornes ensemble c'est la Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Rapha3l assurée à coup de cisailles et deux insectes coiffés à l'arrivée. Il est fortement conseillé aussi de séparer tout insecte potentiellement dangereux pour les autres en cas de doute. Cela évite des surprises en rentrant.

-Utiliser son filet à papillon comme battoir ou filet fauchoir>>>>>> un filet a papillons c'est une pièce délicate qui n'aime pas du tout être savatée. Au prix d'un manche il vaut mieux le réserve à un usage pour capturer des insectes sur une fleur ou en plein vol et non le frapper violemment par terre même si cela m'est déjà arrivé involontairement Boulet

-Chasser comme un manche. Avant-tout, il convient de toujours respecter les biotopes que l'on traverse. La plus évidente est de ne pas laisser traîner ses déchets de pique-nique mais les emporter avec soi mais aussi de limiter au maximum les destructions. Une plante qui se prends 50kg est fatalement abîmée ou condamnée. Évitez-donc de faire exprès de piétiner une zone entière en particulier si ce n'est absolument pas nécessaire!

-Prendre plus que de raisons. La encore prendre 50 insectes de la même localité sans aucune variation j'appelle ça du foutage de gueule si ça ne le justifie pas (si il est nécessaire de passer sous bino ou que c'est pour un échange déjà conclus cela ne s'applique pas). 50 individus de localités différentes présente l'intérêt scientifique. Il permet de comparer les populations entre-elles. Pour une espèce non variable une base de 2 à 3 couples par localité est largement suffisant. Inutile d'en prendre plus sauf si l'espèce présente des variations différentes au sein d'une même localité.

-Ne pas noter les informations scientifiques. Tout insecte capturé dois s'accompagner d'une date et des informations du lieu de collecte que sont commune, lieu dit, département et/ou pays ainsi que l'altitude si vous êtes en montagne. Sans cela l'insecte peux être bon pour le mur des trophées. Chacun à sa technique comme écrire directement sur le pilulier ou utiliser de grandes pochettes pour séparer les différents points de collecte.

-Utiliser des habits inadaptés à la marche. Marcher c'est forcément suer. Il n'y a rien de ridicule à porter des chaussures de marche et des pantalons de marche. Moi-même j'ai eu du mal à quitter mon habituel jean mais le pantalon de marche y a vraiment rien de mieux, la peau respire, elle se frotte moins et on sue moins! N'hésitez jamais à le tester et marcher un peu avec dans le magasin avant de faire un choix définitif. De même pour les chaussures. Une ampoule ça fait mal et ça peux facilement vous mettre sur le carreau quelques semaines.

-Partir sans eau. Le chameau peux faire des centaines de km sans boire. Pas l'homme, ce n'est pas après qu'il faut le regretter le minimum syndical pour une rando d'un jour c'est 3L d'eau et des barres énergisantes. Il existe tout un tas de matériel pour palier au soucis de place.

Utilisation d'un bocal de chasse.

L'utilisation d'un bocal de chasse peux parfois être nécessaire sur certaines bêtes trop retordes pour rester plusieurs heures enfermées. Souvent à base de cyanure ou d’acétate d’éthyle leurs manipulation ne dois pas être fait par un mineur. Il existe quelques techniques pour "calmer" un insecte. Le premier chez les papillons et de bien aplatir la papillote et de ne pas la réutiliser et d'utiliser un sac ou la lumière ne passe pas. Un papillon diurne dans le noir ne vole plus. Pour leur fabrication il existe des tutoriels dédiés en faisant une petite recherche sur internet.

N'oubliez jamais aussi deux règles si vous partez dans des lieux isolés. Prévenez vos proches et surtout assurez-vous que votre portable a assez de batterie. Ces conseils pourront peu-être vous sauver la vie. Vous pensez que riper sur une pierre ou glisser dans l'herbe est réservé aux boulets? Détrompez-vous une bûche est si vite arrivée et la jambe fracturée qui va avec.

En rentrant chez vous si les insectes sont encore en vie procéder à leur euthanasie au congélateur par exemple si vous n'utilisez pas de flacon de chasse. Vous devez les étaler rapidement ou alors procéder à une réhydratation si nécessaire.

L'étalage
Les débuts sont souvent difficiles. Étaler un insecte est affaire de patience et de minutie. Si un entomologiste chevronné peux traiter rapidement une grosse quantité d'insectes c'est car c'est au fil des étalages qu'il se perfectionne. Un débutant ne passeras pas une minute à ses débuts pour étaler ses papillons et les ratés arrivent il m'arrive encore de faire des ratés et cela m'arriveras encore même si parfois c'est rageant de rater une espèce précieuse et rare. Le mieux pour commencer est de privilégier des bêtes communes et facile à se procurer en quantité suffisante. Elles vont indirectement servir de cobaye mais ce "sacrifice" est nécessaire pour débuter. Il serait dommage de ruiner un Nymphalis antiopa ou un Ergates faber simplement car on a manqué d'entraînement. Il faut environ 20 à 100 étalages pour avoir acquis les bases de cet art.

Je fais volontairement abstraction des techniques d'étalage. Chaque insecte à une méthode particulière (ou planter l'épingle, comment disposer antennes et pattes.) les détailler toutes serait beaucoup trop long. Ne sera détaillé que la partie séchage et stockage temporaire.

Une fois l'insecte étalé il faudra placer son étaloir dans une pièce pas trop humide et pas en plein soleil. Il est possible de bricoler un meuble dédié. Le séchage prends 2 semaines à 2 mois suivant sa taille. Par sécurité je conseille de transférer l'insecte dans une boîte temporaire avant de le placer définitivement en collection. Cette boîte n'est rien d'autre qu'une boîte entomologique destiné à accueillir les insectes dont le séchage est finis afin de le stériliser définitivement et procéder à son identification puis la pose de son étiquette définitive si nécessaire. Je conseille de stocker ce genre de boîte loin de votre collection afin de limiter les risques.

La stérilisation que j'utilise est celle de la double congélation. Ayant eu de nombreux départ d'invasion suite à l'ajout de nouveaux spécimens c'est un procédé que je fais pour chaque lot de papillons identifiés prêts à être mis en collection.

-Placer la boîte dans un sac plastique bien fermé puis au congélateur minimum 24h.
-En ressortant la boîte ne pas la ressortir du sac tant qu'elle n'est pas à température ambiante sinon du givre risque de se former.
Cette première étape permet de tuer larves et adultes de nuisibles.

-Répéter l'opération une semaine plus tard. Les oeufs résistant au froid auront éclos entre-temps.
-Placer ensuite les insectes dans leur boîte définitive et en limiter les ouvertures inutiles.

Protéger sa collection d'insectes.
Une collection bien entretenue et stockée n'a pas de durée de vie définie. Certains papillons datant des premiers explorateurs sont encore en parfait état de conservation. Il n'appartient la encore qu'à vous de prendre soin de vos bêtes.

-Le choix de l'emplacement de stockage.
Le premier choix cornélien est fatalement l'endroit ou l'on va stocker ses prises. Il faut une pièce qui ne soit ni en proie à l'humidité ni aux températures extrêmes. Une chambre n'est pas la meilleure idée surtout si vous avez recours à des produits de protection. Les boîtes doivent être stockées dans une pièce de vie peu fréquentée comme un coin de bureau. La cave est fortement déconseillée en particulier en zone inondable (sinon byebye un travail de plusieurs années détruit au cours d'un orage). Aussi on évite bien entendu des points d'humidité dans la pièce comme un aquarium, des plantes ou la gamelle d'eau du chien ou du chat. Liste non exhaustive.
Si la construction d'un meuble n'est pas nécessairement immédiate (le budget de départ ayant déjà réduit à mal le fond de caisse). Et qu'il est possible au début de stocker ses boîtes dans un meuble noir comme une penderie il est à envisager à partir de 10 boîtes. Fatalement une collection est amenée à grandir au fil de vos voyages. Suivant vos moyens, il est possible d'acquérir un meuble chez certains spécialistes la construction de son propre meuble est tout à fait envisageable avec quelques bases. Il faudra nécessairement tôt ou tard acquérir du matériel pour stocker vos boîtes de toute façon.

-Les produits de conservation.
Les produits de conservation sont pour la plupart utilisés comme répulsif contre les nuisibles. Les anthrènes, psoques et dermestes ne font certes que quelques mm mais sont le cauchemar de n'importe quel collectionneur car ils peuvent réduire n'importe quel insecte même sec en tas de poudre. Pour la grande majorité sauf les plus toxiques ils ne permettent pas de tuer les nuisibles mais simplement faire une barrière entre l'insecte et le nuisible.
Cela ne remplace pas l'inspection visuelle régulière de ses boîtes. Cela prends quelques minutes et on a plaisir à contempler ses prises. Les insectes sont morts depuis longtemps pour certains mais cela ne vous dédouane pas d'assurer leur éternité.
Si l'ouverture de la boîte s'impose un petit passage d'une lingette nettoyante permet de retirer les œufs qui sont souvent l'élément déclencheur d'une invasion. Les papier anti-mites dans les boîtes tiennent généralement 1 à 2 ans maximum. 6 mois dans le meuble à l'air libre.

-En cas d'invasion.
Il n'est pas toujours facile d'apercevoir une invasion. Lorsque les insecte sont visibles c'est qu'il y a déjà de gros dégâts. Que cela soit pour une seule anthrène ou 1000 le procédé est le même. La première alarme est l'apparition de poudre sous l'insecte.

-Pratiquer une double congélation comme décrit plus haut.

-Sortir tout les insectes et aspirer la poudre à l'aide d'un aspirateur.

-Remettre les insectes et placer une boule anti-mite et surveiller toute réactivation.

D'autres astuces existent comme jeter directement de la naphtaline mais s'en procurer est devenu compliqué et l'utilisation d'un tel produit dois se faire dans la plus grande prudence.

D'autres problèmes peuvent apparaître parfois des années plus tard que cela soit un affaissement d'ailes ou bien un graissage. Si un affaissement se forme il faudra réhydrater l'insecte et refaire tout le procédé d'étalage. Pour un spécimen graissé un bain d'acétone ou de terre de sommière permet de redonner l'éclat. Chez certains insectes il est parfois nécessaire de couper l'abdomen en préventif comme les morphos.

Je crois avoir fais le tour je n'ai que ces quelques mots à rajouter.

-Ne chassez jamais seul dans votre coin et allez à la rencontre des autres entomologistes même ceux qui n'étudient pas votre ordre. Il n'en faut parfois pas plus pour voir de belles amitiés se lier pour la vie et il n'y a rien de mieux que de chasser en groupe.
-Devant une société toujours plus tournée vers la technologie cela permet de continuer à observer la nature et sortir en plein air.

Il ne me reste qu'à vous souhaiter bienvenue dans notre monde à part. tchin

_________________
La nature doit être protégée, encadrée et contrôlée. Mais elle doit aussi être utilisée et appréciée, et non mise sous cloche. Tel est le paradoxe que vous devez assimiler.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alexis V.
Pshychopapatte Bavard ! (tant mieux :D)
Alexis V.

Age : 24
Localisation : Orléans (45) / Asnières (92)
Date d'inscription : 18/08/2012

Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Re: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. EmptyMer 4 Avr 2018 - 22:42

Et bien chapeaux bas cher collègue bjr
Ça peut toujours être utile ce genre de base de conseils !

Bof moi je n'ai pas commencé avec grand chose, un jour je vous montrerai une photo de ma première "collection" d'insectes....une relique Sad

Un point que tu n'as pas trop soulevé est l'identification.

Les forums c'est géniale et pratique mais quand on sait bien s'en servir. D'un autre côté cela "vulgarise" un peu l'entomologie et la fait passer pour une science finalement facile pour les débutants.

Je pense que trop de débutants ne se basent que sur des photos sur les forums ou pire n'importe où sur Internet, pour identifier leurs insectes. C'est beaucoup trop risqué surtout quand on débute.

Mieux vaut commencer avec des ouvrages généralistes puis de plus en plus spécialisés et enfin avec des clés de détermination. Et encore même avec des clés pour le débutant qui ne connaît pas encore tous les termes relatifs à la morphologie de l'insecte, cela reste périeux. On ne le dis pas souvent mais pourtant c'est le cas : mieux vaut ne pas trop pratiquer d'identification plein de confiance quand on débute.

Après bien sûr les forums et les entomos que l'on rencontre en vrai sont là pour vous aider à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Limenitis78
Pshychopapatte Bavard ! (tant mieux :D)
Limenitis78

Localisation : Versailles
Date d'inscription : 08/10/2012

Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Re: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. EmptyJeu 5 Avr 2018 - 22:06

J'ai préférer ne pas trop m'attarder sur les identifications. Déjà en débutant, tu as tendance à capturer un peu de tout (et n'importe-quoi)  et acheter un bouquin généraliste est pour moi une erreur (mon guide entomo il a du me servir à peine 1 mois avant que je me rende compte qu'il ne me servait... A RIEN! ^^) en plus le "pré budget" fait déjà mal donc je vois pas comment tu peux investir immédiatement dans une bino ou de la biblio spécialisée (qui coûte parfois cher bien que maintenant y a pas mal de PDF en ligne.
J'essayerais quand même de donner un bref aperçu mais le topic est déjà très colossal à mes yeux

Même en partant de rien il faut un minimum de matériel et ce n'est pas le moins onéreux pour certaines choses.

_________________
La nature doit être protégée, encadrée et contrôlée. Mais elle doit aussi être utilisée et appréciée, et non mise sous cloche. Tel est le paradoxe que vous devez assimiler.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Daniel Prunier
Pshychopapatte Bavard ! (tant mieux :D)
Daniel Prunier

Age : 63
Localisation : Chatillon 92320
Date d'inscription : 15/02/2009

Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Re: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. EmptyVen 6 Avr 2018 - 8:00

On peut débuter sans se ruiner.

Utiliser les bocaux en verre.
Faire ses première boites avec des boites à chaussures.
Récupérer les vitres au encombrants.
Récupérer le polystyrène des emballages.
Faire ses couches avec des revues et journaux.
etc...

Les présentations des petits classiques sont excellentes : Atlas Boubée, Gaétan du Chatenet.

Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/daniel.prunier/
Contenu sponsorisé




Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty
MessageSujet: Re: Débuter la collection entomologique les grandes lignes.   Débuter la collection entomologique les grandes lignes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Débuter la collection entomologique les grandes lignes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSECTERRA: Forum Insectes & Entomologie - La terre des insectes :: DEMANDEZ DE L'AIDE :: AIDE QUELCONQUE-
Sauter vers: