INSECTERRA: Forum Insectes & Entomologie - La terre des insectes

L'un des plus grands forums francophones sur les insectes et l'entomologie !
 
AccueilInsecterraTop 100 InsectesLivres entomologiquesLe frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34) BoutiqueRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34)

Aller en bas 
AuteurMessage
Claire
Grand Psychopapatte
Claire

Localisation : Hérault
Date d'inscription : 18/05/2009

Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34) Empty
MessageSujet: Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34)   Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34) EmptyDim 20 Sep 2009 - 15:50

Bonjour
Au congrés apimondia à Montpellier,le frelon asiatique a nourrit bien des conversations.
Ce qui m'a le plus étonnée,c'est le comportement des abeilles vis-à -vis de ce prédateur.
Je vous livre la page du Midi-Libre du jour.

Invité indésirable au congrès Apimondia, qui reçoit 10 000 congressistes au Corum de Montpellier, le frelon asiatique nourrit bien des conversations. Diffus en Chine, parachuté en France en 2005, ce viandard au thorax brun foncé, tacheté d’orange sur la tête et l’abdomen, attaque les butineuses, les décapite, leur arrache pattes et ailes, avant d’emporter leur thorax pour nourrir sa colonie. Sa première reine, repérée en Aquitaine, a essaimé depuis deux ans en Aveyron et en Languedoc-Roussillon.

« Il a débarqué dans la région en suivant les cours d’eau. Ses nids sont repérés un peu partout, près de Montpellier, comme à Saint-Drézéry, dans les Cévennes, à Lasalle, au Vigan, mais aussi dans l’Aude », observe Vincent Girod, technicien de l’Adapro, association





cachePubVide('pubCarreEdit');
de développement de l’apiculture professionnelle, au Mas de Saporta. « Un seul peut tuer des milliers d’abeilles, au besoin en pénétrant dans la ruche. De plus, en Aquitaine, les abeilles ne sortent plus si ce frelon guette. »

Pour l’heure, le Languedoc-Roussillon est moins touché que le Sud-Ouest, qui concentre les trois départements « sinistrés » du pays (Dordogne, Lot-et-Garonne, Gironde). Le nid de ce frelon, souvent haut perché, peut être énorme : près d’un mètre de haut, 70 cm de diamètre. « On piste des individus pour repérer les nids. On en a trouvé aussi à Saint-Aunès et à Castelnau-le-Lez. Ce frelon a désormais annexé notre département », lâche Jean-Louis Perez, vice-président du syndicat L’Abeille héraultaise.

Sur le Larzac, où il monte quelque 200 ruches au printemps, il a observé le vol stationnaire de l’intrus à l’entrée des ruches. « On ne nous incite même plus à les détruire, tant il y en a. Il va falloir vivre avec. D’ailleurs, je crois que nos abeilles commencent à se défendre, car ce frelon attaque surtout des ruchettes. »

Des chercheurs d’associations et organismes apicoles (Adaaq, CNDA, Opida) ont décrit des comportements de défense des colonies d’abeilles. Celles d’Asie, de l’espèce Apis cerana, donnent du fil à retordre au prédateur, en créant une masse compacte autour du frelon, en agitant leurs ailes pour créer en cinq minutes une « boule » de température de 45 °C, « faisant succomber le frelon par hyperthermie ». Quant à l’abeille d’Europe Apis mellifera, elle affûte ses armes.

En France, les mêmes chercheurs relèvent quatre modes de défense. Une centaine d’abeilles peuvent se regrouper devant les ruches et certaines foncer vers le frelon, dissuadé. Un autre bataillon peut se jeter sur lui, le capturer et le piquer. Parfois, une seule abeille a mission de retomber en piqué sur le frelon en vol stationnaire. Enfin, l’abeille peut prendre de vitesse le frelon, changer son plan de vol pour ne pas rentrer dans la ruche en pente douce.

Déjà victimes des pesticides, les abeilles comptent sur les armes douces de l’homme pour leurrer ce tueur. Félix Gil, de l’Union de l’apiculture française, révèle la potion fatale : « Il suffit de découper le haut d’une bouteille d’eau de 1,5 litre et d’enfoncer à l’envers le goulot dans la partie basse de la bouteille, comme un entonnoir. Au fond, on met une demi-canette de bière, deux cuillères de vin blanc, une autre de sirop de grenadine ou de crème de cassis. Le frelon adore. Piégé, il meurt noyé. » Comme l’armée des délices de Capoue.

Voilà,je ne sais pas si c'est le bon endroit pour en parler ...
Revenir en haut Aller en bas
vrilou
Grand Psychopapatte
vrilou

Date d'inscription : 23/08/2009

Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34) Empty
MessageSujet: Re: Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34)   Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34) EmptySam 10 Oct 2009 - 22:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Le frelon asiatique au congrés Apimondia à Montpellier (34)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» producteur asiatique de nepenthes
» La coccinelle asiatique menace ses cousines européennes.
» FILET A PAPILLIONS
» Trip été 2012 Deux Sevres Perigord Montpellier Espagne
» Fruit nouveau à identifier-abricotier Rubista, trouvé par Zinna et Yuzu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSECTERRA: Forum Insectes & Entomologie - La terre des insectes :: DONNEZ VOTRE AVIS :: L'ACTUALITÉ-
Sauter vers: